LA PRESSE

CES OUTSIDERS QUI NOUS ONT REGALES
La Revue du Vin de France, novembre 2014

Notre dégustation était ouverte non seulement aux crus classés mais aux simples Grands crus. Parmi cette vaste famille (70 échantillons), des domaines qui occupent rarement le devant de la scène primeur se révèlent de belles affaires à boire entre 10 et 15 ans et nous on agréablement surpris. Mention spéciale pour les crus dotés d’une bonne proportion de cabernets dans leur assemblage. Plus raffinées, les cuvés de Lynsolence, du Clos de la Cure et du Château Bernateau sont à leur meilleur niveau aujourd’hui.

CLOS DE LA CURE 2005

Les tanins se sont affinés et s’arrondissent grâce à une indéniable maturité initilale. Bonne fraîcheur en finale. Attendre encore trois ans. 15/20

CLOS DE LA CURE 2012

Ce 2012 est moins boisé que les millésimes passés. Il affiche des saveurs mûres et des tanins tendres qui rendent ce vin très accessible. A boire dans les cinq ans. 14,5/20

BORDEAUX GOURMANDS A PRIX DOUX
La Revue du Vin de France, janvier 2015
UNE CURE D’AROMES QUI TRUFFENT

A Saint-Emilion le Clos de la Cure est un petit domaine qui résiste à la pression foncière. Voisins du château Dassault et du Clos de l’Oratoire, Pierre et Alexia Bouyer conduisent leurs 7 ha de vignes avec attentions. Le merlot domine dans les assemblages, avec une part de cabernet (12% de franc et 13% de sauvignon) qui vient structurer les tanins. Les vins du Clos de la Cure ont besoin d’un peu de temps : cinq années sont souvent nécessaires au polissage des tanins dans les années les plus concentrées. Avec un peu d’âge, les vins s’expriment avec élégance, dans un registre de truffe. Le Clos de la Cure se révèle une excellente affaire.


CLOS DE LA CURE 2011

Pierre Bouyer fait partie de ces très bons vignerons et vinificateurs toujours discrets. Ses vins offrent une belle trame avec un esprit toujours très classique. Son 2011étonne par sa grâce et son harmonie de fruit au nez comme en bouche. Les tanins sont encore fermes en finale et doivent se fondre. Ce saint-émilion Grand cru est à boire dans les cinq à sept prochaines années. 16/20

JAMES SUCKLING.COM

23 FEVRIER 2015

CLOS DE LA CURE 2012 : 91/100
I like the texture to this with silky tannins and mineral, salty undertones. Full to medium body, fine tannins and a fresh finish. Drink or hold

LE GUIDE HACHETTE DES VINS

2016
CLOS 56 2012 : **

Cette ancienne famille vigneronne (un ancêtre était jurat de Saint-Emilion au Moyen Âge) conduit, à travers le Clos de la Cure et le Ch. Milon, un ensemble de 18 ha dans le Saint-Emilionnais, complété en 2010 par une petite parcelle de 56 ares en Pomerol (Clos 56). Du merlot presque exclusivement, sur sols silico-graveleux reposant sur argiles. Un cru de poche, et par conséquent, de faibles quantités. La qualité, elle, a fait de ce vin un finaliste du coup de cœur. Les dégusteurs louent la profondeur de sa robe, puis la complexité de son nez mariant un beau fruit et un bon bois à cette senteur de violette typique des grands pomerols. Harmonieuse et veloutée, la bouche, rehaussée d’une touche minérale racée, s’adosse à des tanins fondues et élégants. Une superbe bouteille que l’on pourra apprécier aussi bien jeune que patinée.

MILLESIME 2012

TERRE DE VINS Mai/Juin 2013
Terre de Vins Mai Jui 2013 Robert Parker Olivier Dauga

CLOS DE LA CURE 2012
De la souplesse dans les tanins avec une belle longueur, il y a de l’enrobage et du charme dans la définition du fruit, cru en progrès. 15-15,5/20


CLOS 56 2012
Olivier Dauga est bien en phase avec ce Pomerol au tanin savoureux et bien construit. 15/20



LE POINT 16 MAI 2013
Revue du vin de france 2009 notre coup de coeur a saint-emilion - Clos de la Cure

CLOS DE LA CURE 2012
Frais, floral, charnu, violette, ample, fin, élégant, élevage marqué en finale, prometteur.
14,5-15/20



LE GUIDE BETTANE & DESSEAUVE DES VINS DE FRANCE 2014
Revue du vin de france 2009 notre coup de coeur a saint-emilion - Clos de la Cure
Olivier Dauga, consultant de talent, intervient sur les crus d’Alexia et Pierre Bouyer depuis 2011. Le Clos de la Cure et le Château Milon sont des crus de Saint-Emilion qui commencent à poindre le bout du bouchon. Le Pomerol Clos 56, qui fait référence à sa superficie calculée en ares, possède une densité savoureuse.

CLOS 56 2012
Olivier Dauga est maintenant bien en phase avec ce Pomerol au tannin savoureux et bien construit, avec ce qu’il faut de persistance. 15/20



MILLESIME 2011

LA REVUE DE VIN DE FRANCE : SPECIALE MILLESIME 2011
Revue du vin de france 2009 notre coup de coeur a saint-emilion - Clos de la Cure

CLOS DE LA CURE 2011 : REUSSITE
Expression savoureuse de raisin mûr aux notes sucrées dans l’allonge. Doit se tendre à l’élevage.

CLOS 56 : REUSSITE
Vin ferme, taillé pour la garde, même si celle-ci est relative en 2011.


BETTANE & DESSEAUVE 2011

CLOS 56 : 14,5/20


JACQUES DUPONT 2011

CLOS 56 : 15/20


NEAL MARTIN 2011

CLOS 56 : 86-88/100

LE POINT
LE POINT

Clos 56 2011
Fruits noire, bouche ronde, suave, matière généreuse, pas trop extrait, tanins moelleux, un peu accrocheurs en finale mails l’ensemble devrait se fondre, droit, harmonieux.
15/20



LE GUIDE BETTANE & DESSEAUVE DES VINS DE FRANCE 2014
Revue du vin de france 2009 notre coup de coeur a saint-emilion - Clos de la Cure
Olivier Dauga, consultant de talent, intervient sur les crus d’Alexia et Pierre Bouyer depuis 2011. Le Clos de la Cure et le Château Milon sont des crus de Saint-Emilion qui commencent à poindre le bout du bouchon. Le Pomerol Clos 56, qui fait référence à sa superficie calculée en ares, possède une densité savoureuse.


CLOS 56 2011
Tannin encore compact, il y a du vin derrière, il convient de l’attendre encore quelques mois et de le carafer.
14/20

MILLESIME 2010

TELECRAN
Revue du vin de france 2009 notre coup de coeur a saint-emilion - Clos de la Cure

CLOS 56 2010
Superbe nez de cassis et d’autres fruits noirs et violets, en gelée. Belle entrée en bouche précise sur ce bon goût de merlot mûr, cacao, chocolat noir, réglisse. Un vin très profond qui n’est pas trop dominé par l’alcool et dont les tannins impressionnants se fondent en fin de bouche. Le bois est très marquant en fin de bouche mais le goût fruité du vin persiste. Grand pomerol classique.
17+/20


CLOS DE LA CURE 2010
Nez de violette, mais un côté animal qui vient sans doute d’un cabernet franc mûr. Beau toucher aromatique, le vin est volumineux mai très alcooleux, il brûle sur la langue. Mais il y a beaucoup de matière ; élevage subtil à recommander. Alors cela pourra faire un beau vin.
14.5+/20

LE SPECTACLE DU MONDE SEPTEMBRE 2012
Revue du vin de france 2009 notre coup de coeur a saint-emilion - Clos de la Cure

CHATEAU MILON CUVEE CAPRICE 2010
On y est. Ce vin ne ment pas, du saint-émilion pour jus, terreux, cassis, un côté chlorophylle. Petit prix et très bon vin.

LE GUIDE HACHETTE DES VINS 2014
Revue du vin de france 2009 notre coup de coeur a saint-emilion - Clos de la Cure

CLOS DE LA CURE 2010*
Cette ancienne famille de vignerons (un ancêtre était jurat au Moyen Ag) conduit un domaine de 18 ha implanté sur le plateau et sur la côte argilo-calcaire de Saint-Christophe-des-Bardes et de Saint-Etienne de Lisse. De ce Clos, ancienne propriété de la paroisse (cure) de Saint-Christophe, est né un 2010 dont le nez chaleureux évoque les fruits confiturés et la griotte à l’eau-de-vie. Une générosité que l’on retrouve dans une bouche ample et structurée sans excès. A boire au cours des trois ou quatre prochaines années sur une viande rouge en sauce.

LA REVUE DU VIN DE FRANCE novembre 2012
Revue du vin de france 2009 notre coup de coeur a saint-emilion - Clos de la Cure
Les Meilleurs Vins du Salon des Vignerons Indépendants 2012
CLOS DE LA CURE 2010
Souvent mentionné dans notre « guide rouge », il trouve ici une place éminente dans notre palmarès.
17/20

MILLESIME 2009

BETTANE & DESSEAUVE 2013
Revue du vin de france 2009 notre coup de coeur a saint-emilion - Clos de la Cure

CLOS DE LA CURE 2009
Plus généreux que le 2010 de la propriété, ce millésime gras et de bonne sève offre une personnalité classique mais épanouie.
14/,5/20



VIN et SANTE 2012
Revue du vin de france 2009 notre coup de coeur a saint-emilion - Clos de la Cure

CHATEAU MILON 2009
Sculpturale parure grenat très profond, couronnée d’un large disque violine. Dès l’aération son bouquet en devenir est superbe avec son flot de senteurs de cassis et de myrtille, de girofle écrasée et de curry, de bois chauffé et de vanille. La bouche, a la chair et aux tanins agences envahie un palais marque par les fruits (mûre, griotte), le café moka, le chocolat noir, la pierre à fusil, à nouveau le boisé et dans le long final les épices chaudes (poivre, cumin). Un grand vin apte à une longue garde. Il sera parfait pour accompagner un gigot à la ficelle, un faisan aux raisins.



MILLESIME 2008

RVF 2009 - LE GUIDE DES MEILLEURS A MOINS DE 20€
Revue du vin de france 2009 notre coup de coeur a saint-emilion - Clos de la Cure

CLOS DE LA CURE 2008 17/20
Pierre et Alexia Bouyer sont des habitués de notre guide depuis dix ans. Une fois encore, le dernier millésime en bouteille affiche une couleur éclatante et un nez superbe de fruits rouges, frais et croquants. Le boisé se montre élégant et juste, il ne dénature absolument pas l’expression naturelle de ce vin. Délicieux à boire dès maintenant et sur cinq ans.

LE GUIDE HACHETTE DES VINS 2012
Revue du vin de france 2009 notre coup de coeur a saint-emilion - Clos de la Cure

CLOS DE LA CURE 2008 *
Le domaine est la propriété d’une famille implantée depuis longtemps dans le Saint-Emilionnais (un ancêtre était jurat de la cité au Moyen Âge). Le vignoble se répartit entre les pentes de Saint Christophe des Bardes et le plateau de Saint Etienne de Lisse. C’est là qu’est née cette cuvée pourpre sombre, au nez empyreumatique. Très chaleureuse dès la mise e bouche, puissante mais équilibrée, elle libère progressivement son fruit, soutenue par des tanins vigoureux qui lui assurent une garde d’au moins cinq ans.

VIN et SANTE 2012
Revue du vin de france 2009 notre coup de coeur a saint-emilion - Clos de la Cure

CLOS DE LA CURE 2008
Magistrale présentation à l’étoffe d’un rouge vermeil intense frangé de prune. A l’aération il réunit des notes végétales et florales (laurier, violette, rose) à des fragrances fruitées (mûre, cassis) mêlées de boisé, de rôti et de vanille. La bouche, franche, est pourvue de tanins puissants et bien mûrs, d’une texture dense, d’un éventail aromatique généreux composé de brandy et de mure unis a du gingembre, du boise vanille et du poivre gris. Une très belle réussite a déguster sur un cuissot de sanglier aux fruits rouges.

MILLESIME 2007

RVF - CLOS DE LA CURE 2007
Revue du Vin de France 2007 saint-emilion - Clos de la Cure
Coloré et profond, il offre l'ampleur et la générosité de son terroir d'argile. Belle harmonie d'ensemble et vieillira avec grâce. plus de 20 euros.

LE POINT - Jacques DUPONT - Millésime 2007
Revue du Vin de France 2007 saint-emilion - Clos de la Cure
Alexia et Pierre Bouyer exploitent deux propriétés Milon (7ha) et Clos de la Cure 8,70ha, situé à Saint-Christophe des Bardes, sur un sol de pied de coteau pour 3ha et sur le plateau de Saint-Etienne de Lisse, argile et roche calcaire en dessous : "Le vin n'est jamais impressionnant jeune mais quand ca vieillit c'est fantastique. D'autant que les Bouyer (7° génération ) ne sont jamais tombés dans la mode de la surextraction - qui donne - des vins poussiéreux - qui ne résistent pas dans le temps." Et qu'ils sont plutôt branchés cabernet franc - qui apporte plus de finesse que le merlot.
15,5/16 - Fruits rouges, bouche vive, bien tendue, bon vin de calcaire, vif, assez frais. Elegant, bon végétal. 11,36
O=2013 G = 13 ans

 
 
DOMAINES BOUYER - Saint-Christophe de Bardes 33330 SAINT-EMILION - France - Tél. : +33 (0) 5 57 24 77 18 - Fax. : +33 (0) 5 57 24 64 20 - / Suivez nous sur mentions légales - réalisation pierrerebaudconsult -